« Elle n’est pas terrible cette expo, il n’y a pas grand-chose. »
Ah ? Bon. Tant pis. J’y suis quand même allée. Un dimanche matin. Pour voir.

Les carnets de croquis m’ont toujours fascinée. Ils révèlent les traits repris, les ébauches déformées, les étapes de la création. Peut-être jusqu’aux secrets du geste de l’artiste…
Je crois que je ne « vois » pas ce que les autres regardent. Ce sont les détails qui attirent mon regard. Les perfections invisibles. Les spécificités de l’unicité.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *