Cet été, mes pas m’ont, presque par hasard, ramenée à Venise. Comme si je devais y retourner. Comme si j’y avais oublié quelque chose. Et ce que j’y ai retrouvé, c’est cette irrésistible envie d’y retourner encore…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *