Le stress du dimanche soir a laissé place au manque du lundi. J’ai hâte de la retrouver. Aller la chercher à l’école. En approchant de la grille, je souris en imaginant son visage réjoui quand elle me verra. Je l’observe de loin dans la cour, avec ses copines. Dès qu’elle m’aperçoit, elle court vers moi. « Maman ! » Je me baisse à sa hauteur et elle se jette dans mes bras.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *